13 avril 2007

ORDRE DES MEDECINS

Réformes statuts ordre des médecins proposé à Mr le professeur My TAHAR ALAOUI nouveau pré"sident de l'ordre national des médecins.

   

                                                           CASABLANCA LE 20/11/2006.

Du Dr SAAD BENMANSOUR président du syndicat national des médecins de l’alliance libérale

A

Mr le ministre de la santé du gouvernement du royaume du MAROC.

Mr le président du conseil national de l’ordre des médecins .

Mr le secrétaire général du gouvernement .

Objet : Propositions de réformes des statuts organisant l’ordre national des médecins et autres.

             Chers confrères , chers maîtres, messieurs,

Suite aux instructions de sa majesté le roi MOHAMMED VI que dieu l’assiste, données à Monsieur le ministre de la santé pour préparation d’un nouveau projet de loi concernant l’organisation de l’ordre national des médecins, notre centrale syndicale : l’alliance nationale de santé libérale et son syndicat national des médecins de l’alliance libérale sollicitent une audience auprès de vos instances pour faire des propositions d’amendements.

Nous vous signalons les faits suivants : nous sommes une instance syndicale depuis 2001, longtemps associés aux différentes discussions avec le ministre de la santé, ainsi qu’avec L’ANAM, mais depuis le 26 septembre 2005 et lors du début des négociations avec L’ANAM nous avons remarquer notre écartement de toute discussion apparemment sur consignes de certains membres nationaux du conseil de l’ordre à savoir Mr le secrétaire général et Mr le coordonnateur général des conventions nationales.

Ainsi notre syndicat comprenant des centaines de médecins à été exclus de toutes les négociations laissant la place à des responsables d’un autre syndicat signé des conventions et prendre des initiatives personnelles au nom de tous les médecins libéraux du ROYAUME sans véritable base solide.

Nous contestons tous les accords signés en notre nom ainsi que toutes les propositions faites concernant les réformes du système de santé dont celui de l’ordre national et nous souhaitons un entretien urgent pour faire des propositions dans ce sens .

Nous sommes solidaires des conclusions de la conférence organisé par le ministère de la santé VISION 2015 ou plusieurs recommandations ont été élaborés dont : le conseil supérieur de la santé, la charte nationale, la création de cellule des relations avec le secteur libéral de la santé , ainsi que le partenariat public privé .

Concernant l’ordre national des médecins : nous sommes toujours pour un ordre unifié , avec parité complète public privé et élargissement des prérogatives des conseils régionaux dont notamment la signature de conventions collectives régionales, et élections de deux présidents nationaux et 2 régionaux un pour le secteur libéral et l’autre du secteur public regroupant dans un seul corps les salariés médecins «  enseignants, collectivités locales ou santé public plus militaires » , avec un mandats de 4 ans durant lesquels 2 ans sont présidés par l’élu du secteur libéral et les deux autre années par celui du public ( tous secteurs confondus) .

Dans l’attente de vos réponses pour nous recevoir le plutôt possible veuillez agréer chers maîtres et confrères et messieurs nos salutations amicales et confraternelles les plus distinguées.

   Dr S . BENMANSOUR président du syndicat national des médecins de l’alliance libérale membre de L’ANMSL .

                                                            

Posté par santealliance à 01:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur ORDRE DES MEDECINS

    fi sabil allah

    mon intervention,peut surprendre,maisc'est à titre bénévole,je cherche par tous les moyens à aider une personne âgée,malade et sans ressources et qui risque d'être extradiée et jetée dans une prison marocaine,alors qu'elle est innoncente.Pour ce faire j'ai besoin de témoignages de médecins spécialistes en cardiologie,en hépatologie et en dépression.Cette malheureuse personne souffre à ce jour:d'une maladie de coeur qui necessite la prise des médicaments à vie, d'une hépatite C phase 2 finale ,d'un diabète sévère et d'une dépression très grave.Elle absorbe plus de 15 médicaments par jour.Tous les spécialistes français l'attestent que son état est plus que grave,et qu'il serait illusoire de l'envoyer dans une prison et encore moins marocaine,c'est la condamner à MORT.Messieurs les médecins concernés voulez-vous avoir pitié de cette personne et lui permettre de finir ces jours dans la dignité,en attestant à votre tour qu'il serait IMPOSSIBLEde la soigner dans une des prisons marocaines,ce qui réflète la triste réalité. A toutes fins utiles je précise que ces témoignages serviront à confirmer les dires de leurs confrères français. ALLAH Y JAZIKOUM BIKHIR .ASSALAMOU ALAYKOUM Je tiens à votre disposition toutes les pièces afférentes à cette triste affaire.

    Posté par yahya yassine, 30 octobre 2007 à 18:02 | | Répondre
  • ALLAH ALGHALEB

    Tout naîf que je suis,j'ai cru dur comme fer,que parmi tant et tant de médecins spécialistes marocains,certains seraient touchés par ce cas humain desespéré et pour lequel,au passage leurs confrères Français font tout pour lui apporter le plus grand soutien,n'auraient qu'à confirmer une réalité aveuglante,à savoir que dans les prisons marocaines aucune maladie sérieuse ne peut ^étre traitée,faute de moyens aussi bien humains que matériels.Mais peut être ont-ils d'autres sujets beaucoup plus importants.RABBI KBIR WA ASSALAMOU ALAWKOUM

    Posté par yahya yassine, 19 novembre 2007 à 08:38 | | Répondre
  • Le terrible manque...

    Si on avait encore un doute quand au comportement de nos "spécialistes" ,par ce cas déespéré,nous avons une preuve supplémentaire du manque de responsabilité professionnelle,intellectuelle et même morale,en plus d'un terrible manque de courage. Et dire que leurs confrères Français ne ménagent aucun effort pour venir en aide à cette personne Pour ma part,je suis servi et c'est la mort dans l'âme que je vais unformer cette malheureuse qu'elle ne porra rien attendre de ces compatriotes,en qui et à tord,fondait un grand espoir.WALA HAOULA WALA KOUATA ILLA BI ALLAH AL ALII AL ADHIM;

    Posté par yahya yassine, 30 novembre 2007 à 22:07 | | Répondre
  • C'est désespérant

    Pourquoi tant et tant de gens font-ils le coq en palabres,critiques et touti frouti et quand il s'agit d'événements très graves et qu'il leur coûterait qu'un jet d'encre pour aider autrui font-ils la limande ou pire encore.Il ya vraiment de quoi d'ésespérer du genre humain.

    Posté par yahya yassine, 07 décembre 2007 à 21:43 | | Répondre
  • cbien

    c tres bien

    Posté par c bien, 29 avril 2007 à 16:32 | | Répondre
  • LA MALADIE, C’EST UNE QUESTION DE TAXES INIQUES QU’IL FAUT ABOLIR

    AU DR BENMANSOUR
    POUR VOS CONFRERES DE L’ASSOCIATION , DU BLOG ,
    CADRES , AMIS ET DECIDEURS
    AVEC MES COMPLIMENTS POUR VOTRE MILITANCE MEDICALE


    « LA MALADIE, C’EST UNE QUESTION DE TAXES INIQUES QU’IL FAUT ABOLIR ! »

    « C’est une mesure de justice que de gracier les malades en les dispensant de payer des taxes sur leurs maladies »
    Mme Student » in Chronique des gens qui passent



    DEMOCRATIE ET IMPOTS SUR LES MALADIES, PARLEZ-NOUS EN DOCTEUR !

    Merci de vous ouvrir à nous dans votre militance citoyenne ! Ceci est un appel civique, aux plus hautes autorités, pour soigner plus, soigner mieux et bien moins cher. L’AAMM, en tant que ONG civique, est concernée par les affaires médicales et la santé des citoyens. Nous pensons le sujet des taxes sur les médicaments mérite votre attention et votre écoute parce qu’il vous concerne ! Non seulement en tant que tributaires des soins, vous et les vôtres, mais en tant que Cadres proches des instances régaliennes, capables d’éclairer loyalement les plus Hautes Instances !

    QUE VOULEZ-VOUS DIRE EN PREMIER ?

    Que vous devez agir, mus par esprit d’équité et de justice, afin de prendre conscience de vos droits et de demander à l’Etat marocain et aux lois en vigueur de vous protéger. Disons-le franchement et sans tergiversations, avec assurance et courage d’opinion. Il y a des réglementairement antinomiques des progrès humains, des lois scélérates, prédatrices et surannées, qui ravagent les malades et les exploitent; parce qu’ils sont malades ! Et les us et pratiques en matière d’éthique, ne sont pas des meilleurs, crus non plus !
    Il vous faut prendre conscience et montrer aux Décideurs, qui ne cherchent que le bien de ce Pays, qu’il y a des sollicitations constructives qui émanent de la base ! Médecins et Malades s’intéressent de près à l’accès aux soins et au coût de la santé. L’INDH, l’AMO, les Ministères de la Famille, la jeune Ligue contre le Cancer qu’honore la princesse Lalla Selma, de sa présidence, doivent être les promoteurs intéressés par l’objet de cette Réforme que nous attendons, comme une grâce, de SM le Roi.

    ÇA C’EST DES GENERALITES ET C’EST BIEN VAGUE ! EN PRATIQUE….

    Voici sous forme de questions et d’interpellations, les raisons qui peuvent vous guider pour mener ce thème sous forme de débat ou de questions réponses aux intervenants les mieux placés. Ces démonstrations sont à même d’expliquer sans alarmer et de revendiquer une réforme, avec un immense respect, aux plus hautes décisions, que ce plaidoyer entend sensibiliser !

    La santé, c’est une partie de la vie, que chacun de la personne à l’Etat, est sensé protéger. La santé va du plus petit rhume au cancer du sein, en passant par la neurologie et la psychiatrie et les multiples affections que chaque spécialité englobe. De la fracture osseuse aux maladies de la prostate, de l’amygdalite qui empêche l’enfant d’aller en classe à l’angine de poitrine, qui terrasse l’adulte, si une reperméabilisation de ses coronaires n’est pas entreprise ! De l’hépatite virale qui peut tuer son porteur et son conjoint, si un diagnostic tarde du fait de réactifs onéreux, ou si une thérapie n’est pas administrée... Dès lors les complications et les handicaps ternissent tout espoir de réhabilitation, de réinsertion de travail et de progrès humain ! La Santé est d’intérêt vital et vaut bien une Réforme !

    QU’EN EST-IL DE NOTRE SANTE, DE SON IMPORTANCE, DE SON PRIX ?

    Qu’en est-il du coût du diagnostic qui nécessite des appareillages parfois très lourds et qui consomme des réactifs ? Comment se compose le prix du médicament à travers les charges ? Les intrants importés alourdis de taxes de douane et de TVA augment le prix des médicaments. Quelles sont les taxes que l’on peut déréguler, revoir et bannir ? Voilà un sujet d’étude et de réflexion, dont l’audience attendue est synonyme d’intérêt et d’aspiration à de nécessaires réformes ! Pour limiter les abus, pour amoindrir les peines, pour diminuer les handicaps, que faut-il faire des réglementations devenues perverses et antisociales ? Que faut-il faire de ces textes vieillis qui arnaquent les seuls malades et préservent ceux qui restent en bonne santé ? Sinon de les soumettre au bistouri du Guide et du Législateur. Toute loi qui apporte la misère ou qui profite de la déchéance est une loi renégate.

    Laisser perdurer ces lois déraisonnables et iniques est antinomique de la démocratie la plus élémentaire, de l’entraide nationale et de toute justice sociale ! On ne peut pas parler de civisme quand les maladies sont frappées de taxes comme des produits de luxe ! Il est alors nécessaire de réveiller les législateurs afin de permettre au Peuple de bénéficier d’arrangements qui au lieu d’humilier redonnent leur dignité et leurs espoirs aux malades, en abrogeant les mesures d’exactions ! Le Législateur, nationaliste jaloux de la sécurité de la population, s’astreint par tous les moyens capables de diminuer les périls en agissant sur les menaces.

    La maladie est la porte première des handicaps ! Soulager les pauvres et les handicapés est un acte de civisme novateur administré à la conscience publique par le ROI ! Qu’attendons-nous pour profiter de Son illustre exemple pour balayer des lois indignes, rapaces, perverses et abjectes ? Les responsables doivent agir sur tous les plans et toutes les étapes qui arnaquent le malade ! Défendre le Droit des Malades servira aussi à aider l’Etat à mieux gérer l’AMO, avec des coûts de soins moins onéreux en offrant plus de meilleurs soins à plus de malades.

    SOULEVEZ LES POINTS QUI BRIDENT ET BLOQUENT L’ACCES A LA SANTE !

    Les espoirs et les ponts fâcheux, les contraintes répréhensibles, les réglementations révisables, les déceptions qui nécessitent un réveil des consciences et l’acte de foi, de sagesse et de charité de ceux qui dirigent le pays qui ont fait vœu de protéger la population
    Laissez les gens dire en public ce qu’ils attendent de leurs ministres et de leurs cadres ! Ce qu’ils veulent de l’état comme réformes en matière de soins et de coût de médicaments, des services et des actes ! Laissez les gens exprimer comment on peut libérer leur accès aux soins, et éliminer les barrages et les arnaques qui limitent leurs efforts, leur espérance de vie, leur sécurité sur tous les plans. Au dispensaire, à l’hôpital, du pharmacie au spécialiste ou à la clinique !

    DITES-NOUS, A TITRE D’EDUCATION OU DE RE-EDUCATION, QUELLE EST LA PLACE DU MEDECIN GENERALISTE ?

    Celle à laquelle le destine la faculté et celle que veut bien lui rendre une société abusée et abusive ! L’axe du bien est dans la réinsertion des généralistes dans leurs fonctions ! Des prises en charge médicalisées, personnalisées, confidentielles et de première proximité ! De l’économie à la mesure ! Ce qui sous entend aussi la dignité retrouvée du malade à être traité, comme une personne et non à va l’eau, comme un objet ou une marchandise ! La sagesse quoi !

    A-T-ON DEPASSE CETTE PRATIQUE HUMAINE, ADAPTEE ET PERSONNALISE, QU’OPERENT TOUJOURS LES PAYS NANTIS, EN CENTRANT LES SOINS PRIMORDIAUX SUR LES MEDECINS DE FAMILLE ?

    Le médecin généraliste est incontournable ! Hakim, homme de l’art et des sciences, confident, curé dans son magistère ! Le pharmacien et les spécialistes sont indispensables et indissociables de la « plaque tournante » que représente la visite chez le généraliste, choisi par le malade ! Mais ce n’est pas l’objet de notre campagne !

    MAIS LE BUT DE VOTRE APPEL, C’EST BIEN LA REFORME DES SOINS !

    Non, non, non ! C’est d’abord celle des taxes illégitimes sur les maladies ! Ne pas oublier la chose pour laquelle, je vous informe : je veux, avec respect, vous interpeller sur ces lois scélérates, en vous priant de militer avec ardeur, conjointement ! Je vous parle de l’arnaque et de l’escroquerie, de la dîme et de la gabelle, maintenues au XXI ème siècle, sur les douleurs et les fièvres ! Quelles qu’elles soient ! Les moins libérés des marocains, les malades, luttent encore face aux ennemis de leur vie ! Les maladies ! L’arnaque est dans le fait que légalement une procédure incivique est entrée insensiblement dans la pratique fiscale ! Une pratique planifiée de l’état, avalisée par les us en cours, inconsciemment prorogée. Or ces taxes indirectes, si passives soient-elles, sont devenues intolérables, parce quelle aggravent et brident l’accès aux soins. Nous les décrions, parce qu’elles insultent la misère humaine et l’éthique !

    VOUS N’ALLEZ PAS UN PEU FORT, EN DONNANT DES COUPS DE PIEDS DANS LA RUCHE ?!

    L’escroquerie est inconsciemment perçue. Elle se vit avec la plus haute des passivités, comme une arnaque, une atteinte physique passive, une agression dirigée, répétitive, cynique sans autres émois ! Le pire de cette inconscience est que les finances prennent 24 % sur la prise en charge de la maladie et que cela semble à certains, tout à fait naturel ! Naturel d’imputer une charge fiscale les maladies envers les malades ! Le pire est ce peu de leaders qui nous répondent et que pas un des parlementaires interpelés, ne croit utile de nous répondre et d’adhérer à nos récriminations ! Comme si cette plaie, cette tragédie, ne touchait pas les Marocains et ne les concernait point.

    Ce taux est généralisé sur l’infrastructure technique et les intrants chimiques des Laboratoires. Tant sur le matériel industriel, pharmacien, clinique, que celui des hôpitaux des secteurs, militaire, public et privé. Tant sur les réactifs que les produits de base, destinés à fabriquer des médicaments, ou qu’ils soient destinés à la consommation directe des particuliers ou aux services des hôpitaux ! Une pénalité sur les seuls malades, sur chaque analyse, sur chaque réactif, sur chaque ordonnance. Tous les actes sont grossis de 24% de charge qui va aux impôts indirects.

    Pourquoi les impôts sur la santé continuent-ils à frapper contrairement à toute éthique les seuls malades ? Pourquoi des taxes sur les maladies, alors que ceux qui jouissent d’une plus value, en matière de santé, ne sont pas guère astreints aux mêmes mesures ? Aux mêmes exactions ! Nous ne parlons pas des pas des exceptions sur de rares médicaments détaxés, mais nous voulons généraliser la défiscalisation sur tous les médicaments qui touchent toutes les maladies. Il n’y pas de maladie qui rende son porteur heureux ! Au point d’être content de payer des taxes dessus, comme pour un objet de confort ou de luxe !

    ON NE PEUT PAS ETRE PLUS CLAIRS ! QUI A CONÇU CETTE ABERRATION ?

    Qui a conçu cette aberration qui n’appartient ni aux valeurs du monde libéral, qui fiscalise la production et les bénéfices, ni au monde socialiste ? Les meilleures élites de ces Partis sont parmi les acteurs de ce respectable Gouvernement ! A titre pédagogique, comme à titre d’exemple sur le terrain, ces Cadres doivent affranchir leur société. Une détaxation doit décharger le panier de nos ménages ! Il est naturel de leur rappeler à nos Cadras, ce devoir, tant qu’ils représentent au Makhzen, au Gouvernement, les bras droits du Pouvoir ! Il est naturel de croire en leurs messages humanitaires antérieurs, quand ils militaient pour les droits ! Aussi est-ce normal d’espérer maintenant leur continuité dans la militance pour une meilleure gouvernance ! Douane et TVA sur la maladie sont des indélicatesses, en contradiction de fait sur l’éthique religieuse. Parce que profiter des seuls malades pour prélever ces taxes est inique, malpropre et odieux.

    DITES-NOUS, PROPOSEZ UNE SOLUTION !

    Il fait absolument chercher ailleurs des ressources fiscales ! Auprès des personnes les plus saines, quand elles sont économiquement actives. Pour dispenser les malades légers, graves ou chroniques ! C’est cela le civisme et la solidarité ! Cependant, il faut bien que le Trésor Public soit à la hauteur de ses engagements et de ses dépenses ! Aussi pour palier au manque à gagner de l’Etat, qui devra d’ici 2010 supprimer la rubrique douanière, autant chercher à remplacer dès maintenant le manque à gagner, mais ailleurs, que chez les malades ! Pour la dignité des malades, pour la propreté de l’Etat, face à cette couche de pauvres et de démunis physiquement, il est impératif de ne plus sévir comme un exploitant sans principes, ou un prédateur sans conscience, en profitant des souffrances des gens pour frapper d’impôts leurs maladies et leurs tares !

    EN EFFET IL N’Y A NUL CIVISME A PENALISER CEUX QUI SOUFFRENT !

    Ce n’est pas une question ! Mais que Dieu vous entende ! C’est une larme c’est un droit, un devoir, un appel, un cri ! En effet il n’y a nul civisme à pénaliser ceux qui souffrent et à leur faire payer, comme un produit de luxe, qu’ils n’ont pas, des royalties sur leurs maladies ! La santé n’est pas une limousine de luxe, un yacht, un tissu de soie, une cave de liqueurs, encore moins un coffre de parfums ou une boîte de cigares ! Elle est aussi essentielle que le pain dont le blé est libre de taxes et de frais de douanes ! La santé est banalement essentielle à leur vie, à leur dignité pour se lever afin de rester des citoyens, fiers de leur pays, loyaux et productifs.

    Si chaque médicament ou réactif paie 17 % de taxe de douane plus 7% de T.V.A. cela représente le quart du prix dont on prive les malades et qui va iniquement au fisc ! Injustement, car c’est l’effet de barrage que représente la Douane qui est arraché au malade pour son simple accès au médicament essentiel. C’est l’exploitation d’un passage obligé, actuellement exploité, mais qui demain, si on n’en fait pas d’opération de prestige pour les Gouvernants, ne sera plus défendable. Et on ne devra cette délivrance des malades que grâce à l’intervention de mesures obligatoires impulsées de l’étranger ! Demain les barrières fiscales seront levées ! Pourquoi attendre le diktat de la mondialisation avant d’ôter cette exaction sur les citoyens malades ??

    ET POUR LA TVA ?

    Quel prophète méphistophélique et quel économiste sans vergogne a suggéré à notre pays de faire payer aux siens une T.V.A sur leur santé amputée ? Par quel cynisme et quel oubli de conscience, demain, l’Etat pourrait-il regarder en face, ses fils malades et les exploiter dans leurs douleurs et dans leurs fièvres ?

    Les arnaquer, sans leur dire ou leur avouer qu’ils paient des taxes sur leurs maladies seulement parce qu ils sont malades est également lâche ! Malgré le fait que ceux qui restent en bonne santé qui ne paient rien au fisc, tant qu’ils sont en forme. C’est une forme de reniement de la justice, de l’éthique et de la démocratie, qui ont des vocations égalitaires ! Un non-sens à condamner courageusement, comme les excès des années sombres !

    VOUS FAITES DANS L’AMALGAME DOCTEUR !

    Je ne suis pas dentiste, mais j'ai une dent contre ces taxes iniques, improductives et impopulaires. Cette arnaque institutionnalisée, la TVA plus Douane, est un procédé archaïque, une exploitation reptilienne, digne des textes fossilisés, que Feu SM Hassan II avait décrié et stipendié, pour pousser les marocains à les réformer !
    Nos actuels gestionnaires et administrateurs les ont trouvées établies, au lieu d’en prendre conscience pour les réformer, ils les ont laissées s’hypertrophier !
    Cette bavure ne devrait plus passer inaperçue dans la conscience du Légiste et de l’Exécutif actuels. Dans les programmes des Partis ! Réformer la fiscalité est un acte de foi, de militantisme citoyen. C’est un acte libérateur digne du Roi ! Il est civiquement producteur de supprimer ces taxes infâmes sur les souffrances et les maladies, en laissant entrer sans Douane ni taxe, le matériel, les réactifs et les médicaments, destinés aux labos et aux hôpitaux ! C’est cela la réforme espérée ! Les Marocains sauront payer autrement le manque à gagner au Financier du Royaume !
    EN CONCLUSION....

    Merci de lancer les débats et de solliciter comme nous le faisons, le Pouvoir Régalien de l’Etat pour l’abolition de ces entraves, l’abolition de cet esclavage, qui brident le Droit des Malades.

    DR IDRISSI MY AHMED, POUR L’AAMM, KENITRA
    112, AVE MOHAMED DIOURI KENITRA MAROC
    18 JUIN 2007
    idrissi.o.a@menara.ma
    maidoc@caramail.com

    Posté par dr idrissi, 21 juin 2007 à 20:49 | | Répondre
  • HUMANITAIRE SUR REZO

    HUMANITAIRE SUR REZO


    VOIR

    http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi/20358.shtml

    MERCI

    Posté par dr idrissi, 22 juin 2007 à 20:40 | | Répondre
Nouveau commentaire